Clauss, l'évidence !

Clauss, l'évidence !


Jonathan Clauss a été élu meilleur joueur lensois de la saison par un large panel de lecteurs.

Le parcours du latéral Sang et Or ne ressemble à aucun autre, c'est aussi pourquoi ce titre lui va si bien ! Car au-delà de ses performances et de son état d'esprit irréprochable tout au long de la saison, Jonathan Clauss fait partie de ces joueurs auxquels on aime bien s'identifier car ils illustrent la possibilité de renversement d'une vie que l'on a trop tendance à croire linéaire et inscrite dans une forme de fatalité.

Alors qu'à 17 ans il fut recalé du centre de formation du RC Strasbourg, goûtant de fait à la vie du footballeur amateur composée d'un emploi alimentaire et de séances d'entraînements sur un stade municipale mal éclairé et en proie aux vents, il ne lâche pas prise et choisit de s'éclater à ce niveau qui le mènera jusqu'en Allemagne avant de signer professionnel à 25 ans dans le club de Quevilly Rouen (L2).

Traversant à nouveau les bords du Rhin à l'été 2018, il atterrit dans l'antichambre de la Bundesliga à l'Arminia Bielefeld, équipe au sein de laquelle il deviendra un titulaire indiscutable et connaîtra son premier titre de champion en 2020.

"J'aime les dernières passes et le football moderne fait de rapidité"

Remarqué pour ses capacités de débordement, sa faculté à répéter les efforts et pour sa qualité de centre, le RC Lens l'acquiert à la fin de son contrat pour endosser le rôle de piston droit dans le schéma tactique imaginé par Franck Haise.

Car bien que le plus populaire des joueurs lensois fut latéral droit, Clauss a davantage ce profil offensif que défensif dans sa panoplie. "Je suis un contre-attaquant, avec de la vitesse et de la technique" précise d'ailleurs le principal intéressé.

Un profil qui colle parfaitement avec la philosophie de jeu Sang et Or cette saison et surtout avec le dispositif articulé en 3-5-2, avec un seul poste de numéro 10 comme milieu offensif. Dès lors, les latéraux artésiens ont cette spécificité de devoir dépasser leur fonction primaire, à savoir, défendre leur couloir.


Participant de manière active à toutes les phases offensives du Racing, Clauss affiche des statistiques impressionnantes : trois buts, six passes décisives (le meilleur de l'équipe) ainsi qu'un total de 135 centres réalisés (meilleur total de la L1). Tout cela en 34 rencontres disputées, soit 2 547 minutes.

Le cœur de Lens est côté droit

Des performances qui n'ont laissé insensible personne si bien que son nom fut évoqué en amont de la communication de la liste des joueurs français retenus pour disputer l'Euro en juin et juillet. Sans que cela aboutisse à une sélection.

Par ailleurs, les rumeurs de transferts commencent aussi à fleurir, la plus significative l'envoyant chez l'équipe fraîchement désignée championne d'Italie, à savoir l'Inter Milan. Rien que ça !

Disposant d'un contrat courant jusqu'en 2023 et d'une valeur en hausse de + 200 % sur un an (sa valeur estimée est passée de 1,5 M€ en juillet 2020 à 4,50 M€ aujourd'hui), le piston alsacien et son club sont en position de force pour choisir le meilleur pour chacune des parties. "Le football plaisir est celui qui me correspond le mieux" rappelle le lauréat. De quoi renforcer l'idée de le voir toujours fouler la pelouse de Bollaert l'an prochain !

Une chose est sûre, cette saison, le cœur du RCL était situé côté droit.


Sur un total de 905 votants, Jonathan Clauss a rassemblé 67 % des voix (soit plus de 600 clics), terminant devant Seko Fofana (24 %), Gaël Kakuta (8 %) et Florian Sotoca (2 %). 

Votre site remercie tous les participants au vote.