Header Ads

L'Europe est un chien de l'enfer


Le RCL étant engagé dans la course à l'Europe, le moment est venu de s'y intéresser. 

"Je sais qu'une certaine nuit, dans une certaine chambre, mes doigts caresseront bientôt une douce et claire chevelure ; il y aura des chansons comme aucune radio n'en a joué, et Lens à la télé en coupe d'Europe avec de la tristesse partout, et tout ça se mélangera. "

C'est bon, parfois, d'entamer un article par des mots de Bukowski. Certes, ceux là ont été retravaillés si j'ose dire pour mieux coller à l'ambiance.

Entrons dans le sujet en rappelant que l'UEFA procédera à une réforme de ses compétitions à compter de la saison prochaine.

Principale nouveauté, la création d'une troisième division continentale. "La nouvelle compétition de clubs de l'UEFA rend les compétitions de plus inclusives qu'elles ne l'ont jamais été auparavant. Il y aura plus de matches pour plus de clubs et plus d'associations représentées dans les phases de groupes" s'enthousiasme Aleksander Čeferin,  le Président de l'organisation. 

Une voie de garage européenne 

D'autres voix que le dirigeant Russe affirment que cette compétition est crée pour tous ceux dont l'UEFA ne veut plus dans sa plus prestigieuse des compétitions, à savoir l'UCL (UEFA Champions League).

"L'UCL est un club de plus en plus fermé ! En 2021, il n'y a par exemple que 10 champions nationaux qualifiés pour la phase de poules. Par ailleurs, 24 des 32 places prévues sont occupées par les 10 plus grosses associations" note cet observateur un brin désabusé. 

Il y a de quoi quand on sait que l'UEFA compte pas moins de 55 associations inscrites. Rappelons également que sur les 24 places réservées, 16 concernent les géants que sont l'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Le gâteau est mangé, pour les autres, il reste les miettes !

Se rassasier de miettes

Les miettes s'appellent donc L'UEL (UEFA Europa League) et la toute nouvelle UECL (UEFA Europa Conférence League).

S'agissant de la première, sa création date de 2009 pour succéder à la prestigieuse Coupe de l'UEFA vieille de plus de trente ans.

Sans aucune lisibilité, cette compétition ne possède aujourd'hui que peu de prestige. "Le fait que 8 clubs éliminés de l'UCL intègrent la C3 au stade des 16e de finale fausse tout !" argumente notre observateur.

Avec ce système, il faut bien dire que l'équité et davantage encore la renommée de la compétition en prennent un sacré coup. L'Europa est alors devenue une sorte de voiture balai continentale. "C’est difficile, c’est une compétition très longue, la phase de groupes est délicate ! déplore José Mourinho. Ensuite, vous allez aux KO et vous obtenez des équipes venant de la Ligue des champions, ce qui est très injuste".

Des équipes éliminées mais...qualifiées

Le célèbre coach portugais en rajoute une couche : "Si vous jouez en Champions League et que vous ne vous qualifiez pas, vous pouvez aller en Ligue Europa. En phase de groupes de la Ligue Europa, si vous terminez troisième, vous rentrez chez vous, vous n’avez pas d’autre compétition à jouer."

Fort de ce succès (sic), l'organisateur a donc suivi le même filon pour sa nouvelle mouture qu'il s'apprête a lancer. "Aucune équipe n'est directement qualifiée pour la phase de groupes à 32 équipes. Il y aura donc 22 équipes issues de tours de qualification et 10 autres équipes éliminées en barrages de l'UEFA Europa League qui viendront se reverser".

En France, le 5e au classement est censé participer au tour de barrage de l'UECL. En compagnie de qui ? "Les quatre championnats majeurs verront le 6e du classement participer. On aura le 4e du Portugal puis les 3e d'autres ligues moins renommées telles que la Russie, l'Autriche, la Belgique ou l'Ukraine".

La compétition qui se veut inclusive dixit le chef de l'UEFA (sic) promet aussi du folklore puisque les 3 premiers des championnats de Chypre, Israël, Norvège, du Belarus et de quelques autres entrent au 2nd tour de qualification.

Sur le ton de la blague

Un profil de compétition qui ne fait pas fuir les lensois, tout heureux qu'ils sont de se retrouver dans cette position à ce moment de la saison alors que leur club est tout juste promu.

"Quand on parle d’Europe,  c’est sur le ton de la blague, confie Steven Fortes. Mais c’est vrai que quand on regarde les faits, le RC Lens est 5e et si la saison s’arrête aujourd’hui, on est en Europe. Il ne faudra rien lâcher, même si ce n’est pas l’objectif premier et si jamais on est en Europe à la fin, tant mieux pour nous."

Promise à tous ceux que l'UEFA a chassé depuis des années, à savoir les champions nationaux des petites associations, cette UECL ne devrait donc pas soulever les foules et les passions d'autant qu'elle n'apporte pas davantage d'équité dans son déroulement que sa grande sœur L'Europa League.

Elle devrait, néanmoins, attirer quelques diffuseurs qui paieront les droits de retransmission et offriront un peu de lumière à toutes ces équipes de seconde zone, dépouillées de leurs talents depuis des décennies.

La finale se jouera en mai 2022, en Albanie.


La projection de Lens absolu

  • Matches de barrage les 19 et 26 août 2021

RC Lens - FK Makedonija GP Skopje (3e du championnat de Macédoine du Nord)

  • Phase de groupe | poule F

RC Lens - Hibernian (ECO) - Sheriff (MOL) - AEK Athènes (GRE)


Fourni par Blogger.