Lens est pistonné


 Dépassant toutes les attentes, le RCL a des points forts qu'il sait parfaitement exploiter.

Cette saison, le RCL aligne trois défenseurs face à des équipes qui, pour la plupart, évoluent à quatre. L'idée tactique qui fait beaucoup des bons résultats de l'équipe, comporte aussi sa part de risques qu'il s'agit de ne jamais négliger.

"Avec ce schéma, il y a des zones du terrain moins bien couvertes, il ne faut pas subir de surnombres et il n’y a que les replacements qui le permettent, analyse Alain Casanova, l'ex entraîneur lensois passionné par ce système. Le 3-5-2 permet d’avoir la possession de manière plus rationnelle, avec une occupation du terrain très intéressante. On peut mettre une pression défensive très importante pour récupérer haut et vite le ballon, et prendre de la vitesse dans les couloirs."

La zone clé, les couloirs

Car outre le rôle capital du numéro 10 dans le système de Haise, les côtés sont les zones clés de ce dispositif. "Ce système, ça peut être un régal pour les latéraux car tu as plus de liberté offensive avec trois défenseurs centraux derrière toi, confie cet observateur. En 3-5-2, la différence se fait vraiment sur les côtés, il faut avoir des joueurs capables de répéter les courses. Les gens jugent parfois ce schéma défensif alors qu’il est intéressant offensivement car tu as une supériorité numérique sur les ailes."

Le RCL s'est d'ailleurs renforcé en ce sens cet été en accueillant Sylla et Clauss, chacun occupant un côté du terrain. Haise est ainsi satisfait de pouvoir disposer  de "trois bons joueurs de chaque côté". 

Il faut dire que le plan de recrutements avait été guidé par cette vision du jeu, à savoir, la disposition tactique de l'équipe articulée autour d'un 3-5-2. Selon Haise, cette animation permet de "créer du lien entre les milieux, les pistons, et les joueurs offensifs."

Il est vrai que Lens parvient à trouver assez facilement des joueurs entre les lignes adverses, par le biais de Kakuta mais aussi grâce à la prise d'espaces des pistons. Ces derniers ont donc un rôle particulier dans l'équilibre de toute l'équipe. 

Soupe aux pistons

"Dans ce système, j’appelle les latéraux des pistons, détaille encore  Alain Casanova. Quand on joue avec trois centraux, on peut avoir deux pistons très libres sur les ailes, et c’est le rôle le plus difficile sur le plan physique et tactique. Cela demande beaucoup de concentration, le piston peut être un attaquant supplémentaire mais il devient défenseur quand le ballon est perdu et peut aussi être sur la ligne des milieux."

Le RCL abuse donc des forces dont il dispose sur les côtés. Il fait en effet partie du top 5 des clubs de L1 totalisant le plus de centres (191). Réussissant à créer des décalages par le biais de combinaisons intérieures composées de jeu en appui, remise puis lancement dans la profondeur des pistons excentrés, créant la supériorité numérique côté ballon, et bien souvent, selon la rapidité de l'attaque, également côté opposé.

Cette supériorité numérique a été notamment aperçue d'entrée de jeu à Monaco, lorsque les Sang et Or ont ouvert le score. Sur l'action, pas moins de cinq joueurs étaient positionnés dans la surface adverse, en plus du centreur Michelin, démarqué sur sa droite.


Statistiques diverses de l'équipe 2020-2021 Ligue 1 Table
PerfPerfPerfPerf DuelDuelDuel
Équipe Ctr
Int TclR Récupération Gagnés Perdus % gagnés
Lyon23490181133522317556.0
Rennes22994183133926122853.4
Paris S-G22572170129014813751.9
Monaco214104216141425121254.2
Lens191132169129928923954.7
Brest191109179126129523355.9
Metz185112184133425427248.3
Montpellier184107154127627127749.5
Saint-Étienne17888178137424927247.8
Nîmes173123180134124230344.4
Nantes168117172139724229245.3
Angers164109175135218523444.2
Nice14488175118515215250.0
Reims141116165118520722348.1
Lorient135145213135422724448.2
Lille134121196136725822953.0
Bordeaux128121188117222020851.4
Marseille117100167113523224149.0
Dijon116135172123520224944.8
Fourni par FBref.com: Afficher le tableau original
Generated 12/18/2020.



"Le 3-5-2 est une disposition tactique qui densifie la défense centrale et crée le surnombre au milieu du terrain. Le but est de gagner la fameuse bataille du milieu en augmentant la capacité de l’équipe à récupérer rapidement le ballon loin de son but." nous explique ce consultant. Selon les chiffres, l'équipe artésienne est 5e en nombre d'interceptions réalisées.

Au top dans les duels

Le consultant ajoute aussi que "les 3 défenseurs doivent être bons dans le jeu de tête, savoir tacler et aimer les duels". Or, le RCL est la 2e équipe en termes de duels gagnés derrière Brest, avec notamment Loïc Badé qui remporte énormément de duels aériens (60).

Enfin, avec un taux moyen de possession de balle de 52 %, le plaçant à la 7e place sur cet item, le RCL a déjà ses principaux axes d'amélioration pour les mois à venir. "On sait qu'on a encore plein de domaines dans lesquels on doit progresser, coupe le coach. Les problèmes de concentration mais aussi de placement sur les phases arrêtées. Enfin, on doit apprendre à moins se découvrir pour sans cesse maintenir nos équilibres."

Lean Management

Franck Haise, en usant de la technique dite de Lean Management, entend mener son Racing à son objectif de maintien. "Le Lean Management est inspiré d’un système mis en place dans les usines japonaises Toyota dans les années 70 avec succès, relate cet expert en entreprise. Résultat ? Aujourd’hui, le Groupe est deux fois plus rentable et quatre fois plus productif. Le Lean, expression anglaise qui signifie « moindre » en français, permet d’obtenir des résultats probants.

Mais pourquoi privilégier cette méthode au détriment d'une autre ? "L’amélioration continue repose sur la résolution active des problèmes par l’application de méthodes, techniques et pratiques spécifiques". Un principe qui pousse, le staff et les joueurs, à aller sans cesse de l'avant. "Le message que je veux faire passer avec le staff, c'est qu'on joue les matches pour marquer des buts et pour les gagner. On ne se dit pas qu'il ne faut pas qu'on en prenne mais plutôt qu'il faut qu'on en marque".