Header Ads

Les 12 travaux d'Éric Roy



À cinq matches du terme, et avec 36 points au compteur, le RC Lens se projette déjà dans le prochain exercice.
Il lui s'agira de l'aborder autrement que celui actuellement en cours (7 défaites) pour éviter le nouvel épisode d'une crise qui paraît sans fin. L'acteur majeur du redressement, si redressement il y a, est évidemment le Responsable du secteur sportif, j'ai nommé Éric Roy, dont l'intersaison ressemblera, sans aucun doute, aux douze travaux d'Héraclès.


Vous connaissez tous Héraclès, dit Hercule en Romain, chargé d'accomplir, dans la mythologie Grecque, une liste de travaux afin d'expier sa faute (le meurtre de sa femme et ses fils) : tuer l'Hydre de Lerne, nettoyer les écuries d'Augias, ou encore, rapporter les pommes d'or du jardin des Hespérides.


La liste des actions à accomplir par Roy durant ce mercato ressemble à ces épreuves : vendre des joueurs côtés financièrement afin d'assainir les finances, trouver un point de chute à ceux dont le staff ne veut plus, prêter çà et là des jeunes en manque de temps de jeu et dénicher des joueurs ayant une réelle plus-value technique et mentale.

Lens absolu vous propose un tour d'horizon des chantiers à accomplir, avec pour chaque poste, les départs possibles, ainsi que les pistes à suivre par " Rico " pour renforcer une équipe loin d'être dépourvue en faiblesses.



Vachoux reste numéro 1. Desprez peut grimper en première. Apport d'un élément d'expérience, du style Pouplin en FDC ?


Fin de carrière pour Fofana et de prêt pour Dja Djédjé et Hafez.
Duverne et Cvetinovic pourraient être céder. Le premier comme potentiel, le second pour "services rendus".
Bianda, Gersbach et Duplus devraient rester, et intégrer les jeunes, et les recrues.


Fin de prêt pour Chantôme. Bellegarde peut apporter financièrement en cas de vente. Markovic, Gérard ont déçu. Ephestion reste un mystère. Koukou devrait continuer, ainsi que Diarra. Les jeunes Simon, Beghin et Doucouré peuvent intégrer le groupe ou trouver un point de chute en prêt.


Fin de cycle pour Zoubir, Lopez et Fortuné. Banza et Maazou ne devraient pas s'éterniser. Lendric s'apparente à une erreur de casting. Bayala et Madri incarneront la continuité. Chouiar doit progresser.

Vous l'aurez compris, sur un effectif pléthorique de 36 joueurs actuellement, le Racing devrait, selon nos estimations, se séparer de 47% d'entre eux (17 départs). Les plus gros chantiers sont l'attaque (renouvelée au deux tiers) et le poste de gardien, même si Vachoux doit, selon toute vraisemblance, conserver son poste de titulaire.

Une véritable " Odyssée " pour les dirigeants lensois.
Fourni par Blogger.